Le travail d'un plombier

Le travail d'un plombier

dans Plomberie

Autrefois, le plombier était un ouvrier spécialisé dans le travail du plomb. La manipulation du plomb à ensuite été interdite car ce matériau fut découvert comme néfaste pour la santé, mais le mot « plombier » est resté. De nos jours, ce mot désigne en fait un installateur sanitaire ou thermique s’il est spécialisé dans le chauffage. Quel est le rôle du plombier exactement ? Son travail consiste par exemple à faire arriver l’eau potable et le gaz jusqu’aux équipements destinés à cet usage. Il doit savoir calculer les volumes et les débits, doit être capable de dessiner des réseaux, il prépare les tuyauteries et canalisations d’arrivées et de sortie d’eau… Il s’occupe également d’installer des éviers, chauffes-eau, radiateurs, baignoires, douches, etc. Une fois les installations terminées, le plombier doit également s’inquiéter de la mise en fonctionnement des divers appareils et de leurs réglages, puis pour finir de l’entretien et de la maintenance, tout cela en respectant évidemment les normes de sécurité, qui évoluent au fil du temps.

C’est donc un métier très complet et qui demande beaucoup de qualités. Tout d’abord, un plombier se doit d’être très disponible et organisé. En effet, il est amené à travailler dans toutes sortes d’habitations différentes, que ce soit chez des particuliers, ou dans des hôtels, des restaurants, des hôpitaux, ou encore sur des chantiers en construction ou des ensembles d’immeubles. Il doit également avoir un très bon sens du relationnel, car il est au contact de ses clients et à leurs services à longueur de temps. Durant ses diverses interventions, le plombier est amené à utiliser beaucoup d’outils comme la lampe à souder, les cintreuses, perceuses, marteaux et à manipuler des matières telles que le cuivre, l’inox etc. Le métier de plombier peut donc s’avérer dangereux et nécessite une concentration sans failles.

Être plombier, c’est aussi être disponible à tout moment pour ses clients, que ça soit le soir, le week-end ou les jours fériés. C’est un métier qui peut être parfois désagréable ! En effet, le plombier doit souvent travailler dans l’urgence, et peut être amené à devoir déboucher des canalisations, à porter de lourdes charges toute la journée, et à travailler dans des postures inconfortables et dans des lieux insalubres. Mais en revanche, il y a de nombreux points positifs également. Bien que ce soit un métier souvent dévalorisé, chacun est heureux de voir son plombier venir réparer nos maisons à n’importe quel moment. Le plombier n’a pas le temps de s’ennuyer ! Il possède souvent des qualités multiples et est un touche-à-tout. Lors d’une visite, il pourra également conseiller ses clients en électricité ou maçonnerie. C’est de plus un métier en constante évolution : dans la société d’aujourd’hui, l’environnement est une question phare et de plus en plus de monde souhaite faire attention à sa consommation d’eau et d’énergie. Le plombier est donc amené à toujours connaître les nouvelles techniques et diverses installations, et doit pouvoir apporter des conseils à ses clients quant à leur consommation.

Alors comment devenir plombier et dédier sa vie aux autres ? Pour être plombier, il faut au minimum disposer d’un CAP installateur sanitaire ou un BEP, puis pour aller plus loin, on peut poursuivre avec un BTS pour se professionnaliser dans les fluides, l’énergie ou l’environnement. Les possibilités d’évolution dans le métier sont nombreuses, et l’insertion dans le milieu professionnel est facile. Le plombier peut choisir de travailler au sein d’une grande entreprise pour commencer, et plus tard se mettre artisan à son compte. Les femmes sont peu présentes dans ce milieu, bien qu’elles possèdent toutes les qualités nécessaires pour devenir plombier. Les métiers du bâtiment sont bien trop souvent dévalorisés, alors que nous savons tous qu’il n’existe pas une personne sur terre n’ayant jamais eu à faire appel à un plombier professionnel !